Aucun match à l'horaire

B.A.D : une idée qui vient d'ici

Félix Abraham (attaquant des Prédateurs de Joliette) et ses deux amis, Mathis Blais et Tommy Desforges ont profité de la pandémie de Covid-19 pour créer leur entreprise de vêtements conçus au Québec.

Au départ, les trois jeunes hommes n’avaient pas du tout l’idée de lancer un projet comme celui-là. Ils avaient simplement décidé de se commander du linge qu’ils avaient créé pour eux. À la suite de quelques discussions avec leurs parents et leurs proches, ils ont réalisé qu’il y avait un engouement et le lancement de l’entreprise a commencé.

Félix, Mathis et Tommy ont commencé par trouver un graphiste qui pourrait reproduire leurs visions des choses. Le choix s’est arrêté sur la compagnie Identification Sports, située au Saguenay. Par la suite, ils ont commencé à avoir de la visibilité dans les journaux et à TVA Nouvelles pour finalement se créer un site Web.

Évidemment, lancer une compagnie ne se fait pas sans quelques embuches. L’ouverture de compte a été la tâche la plus difficile à effectuer pour les jeunes entrepreneurs. Les complications reliées à cette tâche étaient nombreuses et, heureusement, ils ont pu se fier sur leur comptable pour les aider. L’étape de l’ouverture de compte a donc été retardée, ce qui a ralenti les plans de B.A.D. Félix Abraham nous a donné plus de détails en entrevue : « Ça, ç’a été une grosse embuche qui nous a vraiment freiné parce que, en vrai, on était censé lancer le produit en pratiquement 3 semaines et il a fallu décaler le lancement parce qu’on avait vraiment beaucoup de difficultés à faire l’ouverture de compte. »

La Covid a une des répercussions sur la compagnie, mais elles n’ont pas été que négatives. C’est grâce à la pandémie que Félix, Mathis et Tommy ont décidé de baser toute leur entreprise au Québec. « Dans un sens, nous, la Covid, ça ne nous a pas aidé, mais ça nous a permis d’avoir l’idée de lancer une entreprise qui était faite au Québec. » La plus grande conséquence négative que le virus a eue sur la compagnie québécoise, c’est la difficulté à planifier des rencontres. Les rendez-vous avec Desjardins, ceux avec les fournisseurs ou simplement les réunions entre les trois gars ont été difficiles à organiser. Heureusement, la plateforme ZOOM existe, Félix et ses amis ont pu compter dessus pour continuer à travailler.

 

Dans chaque projet qu’on met à l’œuvre, il y a toujours quelque chose qui nous rend vraiment fiers. Pour les trois gars, c’est le fait que tout soit situé au Québec. B.A.D voulait encourager les gens d’ici, surtout dans cette période difficile. Félix nous en a parlé avec grande fierté : « Notre philosophie, c’était vraiment d’encourager les gens d’ici, on ne voulait pas encourager le monde de l’extérieur que ça soit en Chine, aux États-Unis ou au Bangladesh. Donc, ça, c’est quelque chose dont on est très fier et on met beaucoup l’accent sur ça. ». Le fournisseur, le comptable et même le graphiste, tout est situé au Saguenay. La création de chandails, elle, se fait à Montréal, mais encore une fois, Félix nous a rappelé que c’était au Québec et que c’était le plus important pour eux. Les jeunes entrepreneurs ont fait le choix de choisir des choses qui venaient du Québec, même s’ils savaient que les prix allaient être plus élevés que ce qu’on peut voir dans différents pays. La publicité de B.A.D est principalement basée sur le fait que tout vient d’ici.

Presque toutes leurs publicités se font sur les réseaux sociaux. Pour les aider à être capable de bien gérer tout cela, l’équipe a décidé de signer un contrat avec l’influenceur, Gabriel Gagnon, qui habite aussi au Saguenay. En 2021, les médias sociaux sont une bonne façon de se faire connaître. Pour voir leurs articles, trois options vous sont offertes ; la page Instagram (B.A.D_vetements), la page Facebook (Vêtements B.A.D) ou même le site internet (Shopbad.ca). Cependant, dépêchez-vous ! La compagnie de Félix, Mathis et Tommy fonctionne par bloc de 5 jours. Cinq à six articles sont disponibles du mercredi au dimanche jusqu’à minuit. Après cette période, ils vont attendre deux semaines et ils vont sortir un item indépendant qui a un lien avec un item de la sortie précédente. Les mêmes articles ne vont jamais revenir sur le site. Donc, par exemple, si vous n’achetez par les vêtements de la collection d’été quand ils sont dans la période de 5 jours définie pour celle-là, il sera impossible de les acheter de nouveau.

Peu importe l’âge que vous avez, il est possible d’acheter les vêtements de B.A.D!

Pour joindre l’équipe de B.A.D : (418)290-8173 ou b.a.d@shopbad.ca

 

Pénélope Pedneault

Responsable des communications

Prédateurs de Joliette

 

Social

Dernières nouvelles